Daniela Edburg

Contenu

Daniela Edburg

mexique

Daniela Edburg est une artiste mexicaine, née à Houston au Texas en 1975. Elle a étudié les arts visuels à la San Carlos Academy à Mexico City. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions : au City Museum et au Carrillo Gil Art Museum de Mexico City, au Museum of Latin American Art de Long Beach en Californie, au National Center for Contemporary Arts de Moscou ou encore au Guandong Museum of Art à Guangzhou, en Chine. En 2009, sa série Drop Dead Gorgeous est exposée dans le cadre de la 2e biennale des images du monde Photoquai, à Paris. Son travail a été sélectionné pour le prix II SIVAM 2006 dans la catégorie arts visuels, et récompensé du Prix Arte Laguna 2010 accordé aux artistes étrangers dans la catégorie photographie. Elle a également reçu une mention honorable lors de la XXVIe Rencontre nationale des jeunes artistes.

Liens

The Sample Project Iceland

RÉsidences photographiques 2013

The Sample Project Iceland est la continuation du projet Echantillon - The Sample Project Canada sur lequel Daniela Edburg a travaillé à l’occasion d’une résidence réalisée en 2012 au Banff Art Center au Canada. Ce projet est né en réaction à la règle canadienne qui interdit de prélever des échantillons dans la nature, en raison de leur forte valeur spirituelle et économique. Afin de contourner ce règlement, l’artiste a décidé de concevoir ses propres échantillons naturels à partir des matériaux et techniques divers et de les mettre en scène dans une photographie prise au cœur de l’écosystème duquel ces derniers sont issus.

Pour les Résidences de Photoquai 2013, Daniela Edburg a décidé de continuer son projet en Islande, en périphérie et dans la ville de Reykjavik. Outre la mise en scène d’échantillons de nature reconstitués dans leur paysage d’origine, la photographe a rencontré Hélène Magnusson, française installée à Reykjavik, férue de trekking et de tricot, pour l’interroger sur les liens entre la société islandaise et la culture du tricot. Le tricot, que Daniela Edburg utilise pour reconstituer ses échantillons et qu’elle a souvent utilisé dans son travail.

L’artiste accorde une importance toute particulière à la scénographie et à la présentation finale de son projet, qui, elle le souhaite, compilera à la fois les échantillons du Canada et d’Islande, au regard des paysages photographiques, dans une sorte de cabinet de curiosités. Par ailleurs, le format ovale choisi pour ces photographies interroge la pratique photographique, en faisant référence au « miroir noir », miroir teinté dont l’invention remonte au XVIIIe siècle et qui, à l’origine, était utilisé par les peintres et dessinateurs afin de faire des relevés de paysages.

Série réalisée en 2013.

Drop Dead Gorgeous

photoquai 2009

Les photographies de la série Drop Dead Gorgeous de Daniela Edburg témoignent d’une vision sans préjugés de la culture de masse, depuis une perspective féminine. À partir d’une position où la critique cède le pas à l’ironie, Daniela Edburg identifie l’instinct de mort, en créant des scènes où les protagonistes subissent les conséquences de leur jouissance. Ces images peuvent sembler datées des années 1950 à 1970, lorsque les revues féminines développaient certains stéréotypes sur le rôle social de la femme. Mais certaines de ces photographies renvoient aussi directement à des éléments très contemporains.

Série réalisée en 2005-2006.

Daniela Edburg : The Sample project Iceland