Le mur végétal

Le mur végétal

Un jardin suspendu

Devenez mécène du mur végétal !

Faites le mur !

Du 15 mai au 15 juillet 2017, le musée du quai Branly - Jacques Chirac lance sa première campagne de mécénat participatif. Objectif ? Réunir 50 000 euros pour donner une nouvelle vie au mur végétal. Nous avons besoin de vous !

Conçu par le chercheur botaniste Patrick Blanc, le mur végétal est un attribut fort de l’identité du musée. À deux pas de la Tour Eiffel, sa présence donne une respiration à la ville, emblématique d’un nouveau rapport à l’urbanité. Il fait depuis 2004 le bonheur des visiteurs, des Parisiens et des touristes, qui apprécient la prouesse technique autant que la beauté de la réalisation. D’importants travaux doivent aujourd’hui être entrepris pour renforcer le mur et garantir sa pérennité.

Offrez une nouvelle vie au mur végétal !

Grâce à votre générosité, le mur vivra pendant des décennies et demeurera un symbole fort de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement, fidèle au message universaliste du musée du quai Branly.      

Comment donner pour le mur ?

Le public peut participer à la campagne en effectuant un don en ligne ou par chèque. Les dons peuvent être réalisés depuis un smartphone ou une tablette.

Merci à nos donateurs !

De nombreuses contreparties sont proposées aux donateurs, en fonction du montant du don : visite nocturne, pass individuel, invitations aux vernissages, petit-déjeuner… Pour un don supérieur ou égal à 1500 euros, les particuliers bénéficieront d’une rencontre avec Patrick Blanc, à l’occasion d’une soirée exclusive organisée au musée. Les avantages fiscaux liés aux dons (loi du 1er août 2003 relative au mécénat) s’appliquent bien évidemment, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

La campagne en vidéo

Faites le mur… numérique !

Vous êtes donateur ? Végétalisez le mur virtuel ci-dessous ! Pour cela, cliquez sur une parcelle du mur, et utilisez les codes qui vous ont été adressés par mail une fois votre don effectué ici.

À propos du mur végétal

Geste pionnier guidé par les travaux et les réflexions de Patrick Blanc, le mur végétal du musée du quai Branly - Jacques Chirac fut longtemps sans équivalent. Il demeure aujourd’hui l’un des plus importants au monde, tant par sa superficie que par le nombre de plantes qui le composent.

Habillant l’une des façades du bâtiment sis quai Branly, le mur végétal s’inscrit dans l’écrin architectural imaginé par Jean Nouvel pour abriter les collections du musée. Il est devenu un emblème du musée du quai Branly - Jacques Chirac en même temps qu’un attribut fort et apprécié du patrimoine parisien. Pensé comme une célébration des continents africains, océaniens, américains et asiatiques, le nouveau mur comportera 376 espèces du monde entier. Issues pour beaucoup de massifs montagneux (Atlas marocain, Drakensberg d’Afrique du Sud, Himalaya, montagnes du Chili et d’Argentine…), elles peuvent s’adapter aux conditions climatiques d’Europe occidentale. Ode au vivant, à la rencontre et à l’ouverture, le futur mur végétal portera plusieurs décennies durant le message universaliste du musée du quai Branly - Jacques Chirac, tout en oxygénant et en embellissant la ville.

Le mur en chiffres

  • 1 022 : la superficie du mur végétal (m²)
  • 730 : la surface végétalisée (m²)
  • 22 : la hauteur du mur végétal (m)
  • 47 : la longueur du mur végétal (m)
  • 15 000 : le nombre de végétaux plantés
  • 376 : le nombre d’espèces de végétaux composant le mur végétal
  • 2004 : date de création du mur végétal

Consulter le dossier de presse ici