RAZEL-BEC

L’Afrique, ancrée au plus profond des gênes de Razel-Bec

Bâtisseur et précurseur, Razel-Bec a créé de nombreuses routes en Afrique contribuant ainsi au développement du continent dans le respect de sa diversité. En 1948, Razel-Bec a construit au Cameroun la première route bitumée reliant Douala à Édéa, appelée « la route Razel » par la population. Depuis, l’entreprise et ses collaborateurs africains n’ont cessé de contribuer ensemble au développement des infrastructures du continent : Afrique de l’ouest, Afrique centrale, Afrique hispanophone (Guinée-Equatoriale), anglophone (Ghana) et lusophone (Angola et Mozambique).