The 18 Apr 2021

Identités connectées

Autour de la musique de Diana Syrse

Construit autour d’un cycle d’œuvres pour voix et orchestre de la compositrice et soprano mexicaine Diana Syrse, ce programme interroge l’identité métissée et les rituels qui permettent de l’explorer, de jungles en archipels, des cités mayas aux métropoles cosmopolites.

Identités connectées

1. Silvestre Revueltas (1899-1940), Batik (1926)
2.
Darius Milhaud (1892-1974), L’Homme et son désir (1921), sur un argument de Paul Claudel
3
. Diana Syrse (*1984), Connected Identities (2017), sur des textes de la tradition lacandon, de Jorge Miguel Cocom Pech, Enriqueta Lunez, Briceida Cuevas Cob, Diana Syrse et Aleksi Barrière
4.
Diana Syrse, Connected Identities Part 2: The Invention of Sex (2020, création mondiale), sur un texte d’Aleksi Barrière
5.
Silvestre Revueltas, Sensemayá (1938), d’après un poème de Nicolás Guillén (arrangement de Vincent Buffin)

"Ce programme, élaboré ensemble avec la compositrice et chanteuse mexicaine Diana Syrse autour de sa musique et de son contexte, explore les différentes dimensions de la notion d’identité, nécessairement trouble : l’identité comme mosaïque culturelle toujours mixte, mais aussi l’identité comme processus d’individuation, au contact de l’altérité et du collectif, dans la complexité d’un paysage culturel et naturel en constant mouvement.

L’identité de Diana Syrse est mixte d’emblée : née en 1984 à México, elle porte en elle le double héritage de la culture hispanophone et de la culture maya héritée de sa famille originaire de la province du Yucatán. Ce premier métissage, qui est le propre de l’ensemble de l’aire géographique latino-américaine, devient un paradigme de la multiculturalité quand il se vit à l’échelle d’un monde globalisé, celui que Diana Syrse a rencontré dans le parcours de vie qui l’a amenée à vivre aux États-Unis, puis en Allemagne

Sa musique traduit ce métissage dans son écriture, qui prolonge celle de la musique classique européenne tout en y intégrant les timbres, les rythmes, les instruments des deux sources vives qui irriguent le terreau mexicain. Dans le diptyque Connected Identities, présenté ici pour la première fois dans sa totalité, Diana Syrse donne littéralement corps aux voix nombreuses encore qui la constituent, et qui sont autant d’esprits frappeurs à faire chanter, au sein d’une constellation plus vaste d’auteurs et de compositeurs qui ont cherché à formuler le métissage latino-américain. Nos guides sont Silvestre Revueltas et Darius Milhaud, deux musiciens tournés chacun vers le continent de l’autre, qui ont cherché à donner vie au rêve d’une musique-monde où l’éclectisme ne contredit pas l’exigence, mais au contraire en est la clef."

Aleksi Barrière & Clément Mao – Takacs

Une production La Chambre aux échos et Secession Orchestra

Secession Orchestra est en résidence à la Fondation Singer Polignac. Il est soutenu par la DRAC Ile-de-France/Ministère de la culture au titre de la structuration et par la Caisse des dépôts.

La Chambre aux échos a reçu le soutien de la Karolina Blaberg Stiftung

  • INFOS CORONAVIRUS :

    (mise à jour le 29/03/2021)

    En raison de la fermeture administrative du musée, le concert est maintenu dimanche 18 avril à 17h dans une version 100% en ligne en direct sur YouTube.

    Télécharger le programme


    DISTRIBUTION:

    • conception et réalisation : Compagnie La Chambre aux échos
    • direction musicale : Clément Mao – Takacs
    • dramaturgie, vidéo et mise en scène : Aleksi Barrière
    • composition et chant : Diana Syrse
    • Quatuor vocal : Axelle Fanyo (soprano), Marion Lebègue (mezzo-soprano), Benjamin Alunni (ténor), Edwin Fardini (baryton)
    • Secession orchestra : Alexandre Pascal, Rachel Koblyakov (violon), Andrei Malakhov, Antonin Le Faure (alto), Dmitry Tsypkin, Ella Jarrige (violoncelle), Pascal Schumpp, Benoît Levesque (contrebasse), Tristan Bronchart, Liselotte Schricke (flûte, piccolo), Eloi Huscenot (hautbois), Cécilia Lemaitre Sgard, Maxime Jaouen (clarinette, clarinette basse), Jérémie Da Conceicao (basson, contrebasson), Nicolas Mizen (saxophone alto), Manuel Escauriaza (cor), Marc Calentier (trompette), Benoît Dehaine (trombone basse), Jean-Baptiste Renaux (tuba), Vincent Buffin (harpe), Julien Blanc (piano), César Carcopino, Virgile Quilliot, Julien Sombret, Jean-Baptiste Bonnart, Sébastien Godbille, Hui Lin Liu (percussions)
    • Technique : Damien Lenet, Thomas Chaudet, Jérôme Baudouin
  • Duration:  01:30
  • Place:   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • TimeSlots:
    The Sunday 18 April 2021 from 17:00 to 18:30
  • Accessibility:
    • Handicap moteur
  • Public:   All publics
  • Categorie : Concerts
  • Gratuit (événement en ligne)

L'événement en images

×

Une production