A Yin, photographies en Mongolie chinoise

Du 12 janvier au 2 mai 2022

Contenu

A yin, photographies en Mongolie chinoise

du 12 janvier au 2 mai 2022

Nomades mongols de Chine. Photographie de Ayin. 70.2009.55.4 © musée du quai Branly - Jacques Chirac.

En 1998 le photographe A Yin entame un travail au long cours en Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine, où il est installé comme photographe professionnel. En parallèle à ses activités commerciales, il décide de réaliser un projet d’auteur, animé par la volonté de proposer un portrait de sa propre communauté. « En tant que descendant de notre héros Genghis Kahn, je connais les regrets des nomades Mongols. Ce peuple ne manque pas de héros qui font son histoire, mais n’a pas d’histoire qui témoigne de sa riche culture. Il me revient d’accomplir cette mission et d’offrir mon travail à notre peuple, non pas pour l’art, la gloire ou la fortune mais pour rechercher les traces de sa survie dans les hautes herbes de la steppe et pour raconter ses histoires de vie à travers des portraits photographiques. »

Entre 2003 et 2008, A Yin réalise une série de portraits saisissants à la fois par leur grande maîtrise formelle et l’attention portée à l’expression des visages et aux postures des corps. Opérant en lumière naturelle, avec une chambre photographique de grand format, le photographe saisit les sujets dans leur environnement familier. Il documente et rend ainsi hommage à la culture nomade des habitants. Ce projet de grande ampleur réalisé sur dix ans est évalué par A Yin à environ 200.000 négatifs. Il se situe dans les grands projets documentaires de portrait de société, à l’instar de celui d’August Sander au début du vingtième siècle en Allemagne.

A la suite de cette décennie de prises de vues publiées dans le livre Followers of Genghis Kahn, nomadic mongolians of China en 2009, A Yin continue de documenter la vie de ses contemporains et les conséquences des sédentarisations forcées de ces années. Il réalise ainsi la série Urban schools qui met l’accent sur les changements rapides survenus dans les modes de vie, qui se reflètent dans les vêtements des jeunes enfants.

  • Les photographies présentées ici ont été acquises par le musée auprès du photographe en 2009.

Biographie de A Yin

A Yin est né en 1970 en Mongolie Intérieure, province nord de la Chine. Il est contraint d’abandonner ses études à l’âge de 14 ans en raison de la pauvreté de sa famille. A partir de 1988, il travaille pour la presse locale et commence à prendre des photographies. Il s’équipe d’un appareil argentique « Sea Gull 120 » et d’un agrandisseur, et commence à réaliser ainsi les portraits des habitants de la Mongolie Intérieure, devenant le portraitiste de la région. Sa pratique est également motivée par son souci de témoigner des conditions d’enseignement et d’éducation en s’attachant à décrire les conditions de vie des enseignants et des étudiants. A partir de 1998, il s’installe dans les régions frontalières du nord-est de la Mongolie-Intérieure, afin de témoigner de la vie nomade qui perdure dans cette région en réalisant de nombreux portraits en noir et blanc au moyen de son studio ambulant.

Ses principales séries photographiques Nomads et China’s Mongolian Schools ont été présentées dans de nombreuses expositions en Chine, aux Etats-Unis et en France à partir de 2004.

A Yin a également publié plusieurs ouvrages dont Followers of Genghis Khan, Nomadics Mongolians of China en 2009 et Mongolian Schools in China en 2010. Il a par ailleurs obtenu de nombreux prix photographiques dont le grand prix du Festival international de photographie de Pingyao en 2006, le prix "All Road Program » du National Geographic en 2007, et le Grand Prix du Leica Photographers Award en 2009.

Il est considéré comme l’un des 10 plus grands photographes de Chine en 2009.

Biographie de A Yin

L'accrochage en images

  • Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022
  • Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022
  • Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022
  • Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022
  • Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022
×

Accrochage « Ayin, photographies en Mongolie chinoise » en boite arts graphiques du 12 janvier au 2 mai 2022

© musée du quai Branly Jacques Chirac, photo Julien Brachhammer

Collections

Découvrez les parcours thématiques

A Yin, photographies en Mongolie chinoise

A Yin, photographies en Mongolie chinoise