Jean Besancenot – « Costumes et types du Maroc », 1934-1939

Du 9 avril au 5 juillet 2015

Contenu

La boîte Arts Graphiques. Jean Besancenot - « Costumes et types du Maroc », 1934-1939. De Juin à septembre 2015. (détail) © musée du quai Branly, photo Cyril Zannettacci

Jean Besancenot – « Costumes et types du Maroc », 1934-1939

du 9 avril au 5 juillet 2015

Artiste peintre formé à l’École des arts décoratifs de Paris, Jean Besancenot (1904-1992) parcourt le Maroc à l’époque du Protectorat français, de 1934 à 1939, en mission pour le ministère des Affaires Étrangères. Avec le soutien du Musée de l’Homme et du Musée de la France d’Outre-mer, il réalise une importante étude sur les costumes et les parures marocaines. 

« Ma démarche était celle d’un artiste, dessinateur et peintre, au service de l’ethnographie » écrit Jean Besancenot qui réalise des gouaches en couleurs et des centaines de photographies. Un minutieux relevé des costumes et de leurs caractéristiques est constitué. Il évoque la méfiance, la superstition et la pudeur, en particulier celles des femmes qui écourtent les séances de pose, imposant croquis, notes et photographies instantanés.

En 1937, le Musée de la France d’Outre-Mer consacre une exposition intitulée Types et costumes du Maroc : peintures et dessins de Jean Besancenot, qui présente ses gouaches, aquarelles, photographies et quelques pièces de costumes et bijoux. En 1942, l’artiste publie Costumes et types du Maroc, qui propose une sélection des costumes « les plus beaux et les plus représentatifs », ordonnés selon leur origine urbaine ou rurale et selon leur appartenance berbère, arabe ou juive.

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac conserve quelques pièces de textiles collectés lors de son voyage, deux gouaches originales, plus de 630 photographies dont 106 tirages d’exposition, parmi lesquels la sélection est proposée. Entre document ethnographique et photographie orientaliste, la méthode d’étude originale de Jean Besancenot a enrichi l’ethnographie marocaine sous forme d’un inventaire visuel systématique qui « souligne également la dimension esthétique qu’un vêtement confère à ceux qui le portent ». 

Présentation réalisée par Carine Peltier, responsable de l'iconothèque au musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Cartels de section

Mur de gauche

 Ses photographies révèlent le goût de Jean Besancenot pour la peinture orientaliste. Il s’inscrit dans cette veine, en évoquant l’enchantement qu’Eugène Delacroix ressentit lors de son voyage au Maroc en 1832. Son regard s’attarde sur les motifs et leurs variations, les étoffes, les drapés et les voiles à l’antique, les femmes. Le peintre Jacques Majorelle utilise ces images comme source de documentation. Les deux peintres sont appelés à collaborer à la décoration intérieure de l’Hôtel la Mamounia à Marrakech

 

 

Mur de gauche

L'accrochage en images

×

La boîte Arts Graphiques. Jean Besancenot - « Costumes et types du Maroc », 1934-1939. De Juin à septembre 2015.

© musée du quai Branly, photo Cyril Zannettacci