Le 14 mars 2024

[reporté] Repenser les mythes et les légendes

Brouillon pour une encyclopédie féministe des mythes

[reporté] Rencontre avec des co-directrices de ce projet encyclopédique proposant des narrations alternatives et émancipatrices des mythes venants des quatre coins de la terre...

En 2019, des membres du collectif féministe Les Jaseuses ont pensé la création d’un projet encyclopédique venant proposer des narrations alternatives et émancipatrices des mythes venants des quatre coins de la terre. En 2023, ce projet à vu le jour sous le titre « Brouillon pour une encyclopédie féministe des mythes », ouvrage paru aux éditions iXe, codirigé par 8 membres de ce collectif et réunissant 55 contributeurices. 100 figures ont ainsi été proposées, présentent une lecture critique des mythes, avec une visée empouvoirante. Cette encyclopédie de figures mythiques lues en féministe/s née donc de l’importance de faire émerger des modèles identificatoires alternatifs, positifs, puissants, pluriels et complexes, afin de nous penser au contact des mythes et de les faire circuler parmi celleux qui les cherchent.

Les mythes ne sont pas donnés comme tels : ils se fabriquent et sont perpétuellement reconfigurés, dans leur élaboration et dans leur réception, par les œuvres littéraires et artistiques qui en réactualisent chacune le sens et la portée. Ils peuvent aussi bien se rapporter à des récits et des figures anciennes qu’à des créations fictionnelles beaucoup plus récentes. L’ouvrage fait donc cohabiter des figures mythologiques issues de différentes aires géographico-culturelles, des personnages historiques intégrés à l’imaginaire commun, à l’instar de Cléopâtre, Jeanne d’Arc ou Heva et Sarlave, et des créations de la culture populaire contemporaine comme Buffy, Fifi Brindacier ou Rosie la Riveteuse, propices aux réappropriations personnelles et collectives.

Bien que l’un des critères pour accéder au rang de mythe soit l’inscription dans la mémoire commune, nous avons jugé que des figures injustement méconnues – en France du moins – avaient également toute leur place dans cette encyclopédie dont le but est aussi de rendre visibles les invisibilisées de l’histoire, car elles sont également sources d’inspiration. Enfin, nous nous autorisons à créer nos propres mythes : la Brodeuse de dents en est un exemple, les Jaseuses sont une proposition d’expérimentation. Q tente de démystifier la figure de la modèle vivante tandis que X s’attache à penser le mythe de l’Anonyme. L’objet de cette rencontre prolonge l’objectif du livre : échanger autour de nouveaux mythes et d’en redéfinir de plus anciens pour répondre à la légitimation d’un ordre social établi au détriment des femmes et des minorités.

L’ouvrage paru en mars 2023, a été codirigé par Manon Berthier, Caroline Dejoie, Marys Renné Hertiman, Mathilde Leïchlé, Anna Levy, Cassandre Martigny, Suzel Meyer, Maud Plantec Villeneuve. La plupart sont membres du collectif de recherche et création féministe Les Jaseuses, fondé en 2019.

 

  • Intervenantes

    • Cassandre MARTIGNY, professeure agrégée de lettres classiques et docteure en littérature générale et comparée et en études antiques
    • Marys Renné HERTIMAN, chercheuse doctorante à l'université, elle étudie les théories de la reconnaissance, les mouvements des femmes et le matrimoine de la bande dessinée en France

    Illusration en bandeau

    • Carte des mythes, fragment 1», 2023, lin, chutes de tissu pour poupée de chiffon, fil de coton et de satin. Création d’Inès Cassigneul pour le Brouillon pour une encyclopédie féministe des mythes. ©  photo Laurent Guizard.

     

  • Lieu :   Salon de lecture Jacques Kerchache
  • Dates :
    Le jeudi 14 mars 2024 de 18:30 à 20:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Categorie : Les RDV du salon de lecture Jacques Kerchache
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)