Le colloque propose un parcours des "littératures noires" contemporaines

Comme l’indique cependant l’usage du pluriel et des guillemets, un tel projet implique nécessairement de s’interroger sur la pertinence et l’actualité même de cette catégorie dans le champ littéraire contemporain.

Née après la Première Guerre mondiale dans le creuset des échanges intenses entre des auteurs et intellectuels en Afrique, aux Etats-Unis, dans les Antilles et en Europe, cette littérature est attachée à la constitution d’une diaspora noire transatlantique. En France, la littérature noire cristallise ainsi autour des auteurs de la « négritude » dans les années 30 et d’éditeurs comme Présence africaine (fondée en 1947).

Ce moment historique qui s’étend jusqu’aux années 1960, marquées par les indépendances en Afrique et le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, constitue véritablement la matrice des littératures noires. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Héritiers d’Aimé Césaire, de James Baldwin et de Chinua Achebe, les écrivains noirs ne vivent cependant plus aujourd’hui dans le même univers littéraire, intellectuel et politique que celui de leurs illustres prédécesseurs. Peut-on alors encore parler d’une littérature noire ou même de littératures noires au pluriel ?

Comité scientifique 

Romuald Fonkoua, professeur de littérature francophone, Université Marc Bloch, Strasbourg, rédacteur en chef de la revue Présence africaine; Xavier Garnier, professeur de littérature comparée, Université Paris 1; Jean-Marie Compte, directeur du département Littérature et arts, Bibliothèque nationale de France; Anthony Mangeon, maître de conférences en études littéraires francophones, Université Paul Valéry, Montpellier; Sarah Frioux-Salgas et Julien Bonhomme, musée du quai Branly - Jacques Chirac

  • Lieu :   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le vendredi 29 janvier 2010
  • Accessibilité :
    • Handicap moteur
  • Public :   Chercheur, étudiant
  • Categorie : Colloques
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Lecture noire : conférence : soirée de lectures de textes pendant le colloque sur les littératures noires, samedi 30 janvier 2010, au théâtre Claude Lévi-Strauss
Vidéo Youtube disponible à l'adresse ; Https://youtu.be/HhbtNh3byGI ; Sélection de textes Afrique, Caraïbes et Océan indien, par les comédiens Léonie Simaga et Pascal Greggory. Extraits de : - Amos Tutuola, L’ivrogne dans la brousse (1952) p. 20-26. - Mongo Beti, Ville cruelle (1954, sous le pseudonyme Eza Boto) - Tchicaya U’Tamsi, Epitomé (1962). « Le contempteur » - Yambo Ouologuem, Le Devoir de violence (1968). - Sony Labou Tansi, La vie et demie (1979). - Léon-Gontran Damas, Black-Label (1956). - Jacques Stephen Alexis, Compère Général Soleil (1955). « Prologue ». - Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme (1950). - Jacques Rabemananjara, Antsa (prison d’Antananarive, mai 1947). ; Autres captations ( 2011) ; Dossier d'archive du spectacle conservé au service des Archives et de la Documentation des collections du Musée du quai Branly.